top of page

Akemashite Omedetô, célébrer la nouvelle année

Dernière mise à jour : 10 déc. 2023





 "Il n’y a d’homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie." – Lamartine


Au Japon, l’hiver se nomme Fuyu. Le soir du 31 décembre, les temples font sonner les cloches 108 fois entre la fin de l’année et le début de la nouvelle année. Selon la tradition bouddhiste, l’être humain subirait 108 tentations terrestres au cours de son existence. Afin de purifier l’esprit, les moines font donc sonner la cloche (Kane) 108 fois. Au 1er janvier, la matinée commence par le rituel de contemplation du premier lever du soleil, se rendre au temple, se nourrir d’un bol de toshikoshi soba symbolisant la longévité, la résistance physique, la force des liens familiaux.








“La nuit de printemps s’achève, le jour se lève sur les cerisiers” – Matsuo Bashô

Lorsque la nature a ouvert grand ses portes…ce fut comme un immense bâillement. Les nuages ont font place à une lumière bleu scintillante. La neige et les glaces fondent, Le printemps chante la joie et l’amour. Splendeurs du matin, jeunes pousses vertes, Roses, blanches ou jaunes d’or…les sakuras sont en fleurs, C’est le temps de célébrer Hanami, littéralement regarder les fleurs.

La fleur de cerisier symbolise à la fois le cycle de vie et la renaissance de l’âme. Réunis sous les arbres en fleurs, c’est l’occasion des pique-niques festifs, accompagné de saké et de joyeux bavardages pour célébrer Hanami, symbole d’impermanence de la vie et de beauté éphémère. Souvenir des sens, le sakuramochi, une pâte de riz cuite à la vapeur et d’haricots rouges sucrés, enveloppée d’une feuille de cerisier.

À travers les âges, son symbolisme a évolué pour refléter la culture japonaise contemporaine : Les samouraïs identifiés avec la fleur parce qu’elle est tombée au moment de la plus grande beauté ; Les pilotes kamikazes de la Seconde Guerre mondiale avaient des avions peints avec des fleurs de cerisier pour le courage et la foi dans une renaissance spirituelle. Plus récemment, le retour des cerisiers en fleurs au Japon est devenu un symbole de persévérance pour les Japonais face à une grande adversité. En fin de compte, la fleur de cerisier symbolise à la fois une vie belle et courte ainsi que la noble âme japonaise qui ne craint pas la mort – de cette façon, admirer et célébrer les cerisiers en fleurs est devenu synonyme de résilience de l’esprit japonais.

D’un point de vue de nos papilles gustatives, les fleurs de cerisier ont une saveur délicate et un parfum légèrement fruité qui les rend idéales pour ajouter une touche de couleur et de complexité aux friandises (wagashi). Quelques exemples populaires de collations sakura incluent le sakuramochi (qui utilise les feuilles de l’arbre sakura), le sakura yokan, le sakura onigiri, le sakura gohan.

Du 24 mars au 2 avril 2021, Invitation à un voyage qui ressemble à une retraite culturelle, spirituelle, gustative, nourrissante & sensitive : Découvrir les bains de forêts japonais ; se baigner dans les eaux curatives des sources chaudes riches en minéraux (onsen) ; Prendre part à une cérémonie du thé & dégustation de bouchées (wagashis, mochi, anko….) ; Randonnée et séance de méditation au sommet d’une colline ; Admirer les magnifiques jardins et l’architecture des pavillons ; Se balader et sentir l’énergie des temples ; Pratiquez l’Ikebana (art méditatif de l’arrangement floral datant du 7ème siècle. Cette pratique ancienne et consciente dérivée des Japonais pour «avoir la vie» (ikeru) et «fleur» (hana) a été conçue à l’origine pour créer de belles offrandes d’autel soigneusement construites ; Découvrez la calligraphie ; Visiter le musée des Arts Asiatiques dans l’enceinte du temple ; Extraordinaire expérience culinaire : la cuisine spirituelle du Kaiseki, une alimentation consciente centrée les meilleurs ingrédients locaux, la saison, les textures, les couleurs….; Se déposer dans une tranquillité naturelle.

24 mars 2021, Arrivée à l’aéroport de Fukuoka sur l’île de Kyushu (île sud), nous nous immergerons dans cette ville chaleureuse et ses alentours : Visite des temples ; des jardins de thé ; Pique nique sous les cerisiers en fleurs, Musée National des Arts Asiatiques ; Dégustation ; Expérience de la Prière des Prêtres shintoïstes au temple & du rituel de purification ; Randonnée sur une montagne sacrée vénérée depuis l’antiquité ; Visite & Dégustation des spécialités culinaires *dont la fabrication du miso & du saké* ….

Pour la seconde partie de notre voyage, nous découvrirons l’un des plus beaux village de l’ère Édo, village entre montagnes et forêts, primé pour ses bains thermaux traditionnels, alimenté par des sources chaudes naturelles qui coulent d’une source ancienne, aux eaux curatives. Une expérience culturelle, esthétique & culinaire traditionnels – ces repas sont une forme d’art appelé le Kaiseki, ingrédients locaux de saison pour explorer l’équilibre du goût, de la couleur, de l’apparence et de la texture créant une expérience culinaire & émotionnelle. Pendant ce temps dans ce village proche du paradis, nous découvrirons le Shinrin Yoku (bain de forêt), les artisans, pratiquerons la calligraphie & l’ikebana (arrangement floral).

Départ du Japon, le 2 avril 2021 en soirée

Voyage en petits groupes (6 personnes)

Remarque: En raison de la philosophie japonaise, seules les chambres en occupation double sur tatamis pourront être réservés, ce qui permet d’offrir une authentique expérience aux invités et également honorer les demandes des propriétaires de Ryokan (auberges japonaises traditionnelles). Dans les ryokans, nous seront servis des repas appelés Kaiseki (l’art culinaire japonais).

Prix : 2800$ ou 1900 euros inclut les visites, le shinrin Yoku, l’hébergement dans les ryokans, de magnifiques établissements purement japonais (nous dormirons sur des tatamis très confortables). Dans les ryokans, nous serons servis une multitude de petits plats respectant la saison, les textures, la digestion, les couleurs…appelés kaiseki / N’est pas inclus dans le prix : Billet d’avion aller-retour ; Certains repas pour découvrir une plus grande variété de mets japonais ; Bus et métro ; Dépenses personnelles et les assurances.

Je vous invite à m’écrire pour réserver, ayungdari@hotmail.com

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

À visionner : Meneath, l’île secrète de l’éthique

Meneath : l’île secrète de l’éthique explore les contradictions entre les sept péchés capitaux (luxure, gourmandise, avarice, paresse, colère, orgueil et envie) et les sept enseignements sacrés anichi

Film japonais, The sound of water

“La fleur de cerisier est une fleur puissante. Sa joliesse est un masque. Par sa fougue, par son exubérance, elle est l’impitoyable appétit, la pulsion de vivre, le désir d’essayer ou de mourir. Le mo

bottom of page