top of page

Huile d’onagre


Grande amie de la Femme, l’onagre, appelée aussi “primevère du soir”, est une fleur sauvage fleurissant en juillet et août & qui s’ouvre à la tombée de la nuit.

Les papillons de nuit et certaines abeilles qui sont morphologiquement spécialisés pour recueillir ce pollen pollinisent efficacement les fleurs.

L’huile d’onagre est l’une des plus riche huile en acide gamma-linolénique (GLA), un acide gras essentiel qui fait partie des acides gras oméga 6 (vitamine F). Cet acide gras polyinsaturé naturel est un anti-inflammatoire efficace; il est utilisé pour soulager les symptômes de l’arthrite, de la colite, de la neuropathie diabétique, de l’hypertension et du cholestérol élevé ainsi que des affections cutanées sèches et de l’eczéma.

Au Féminin, l’huile d’onagre régule le cycle menstruel, réduit les symptômes du syndrome prémenstruel, notamment les crampes menstruelles et la sensibilité mammaire. De plus, on pense que l’huile d’onagre contribue à la fertilité en améliorant la qualité du mucus tapissant le col de l’utérus. Les sages-femmes l’utilisent par voie orale et l’appliquent sur le col de l’utérus pour faciliter la maturation de la naissance. Bénéfique pour les périodes de pré-ménopause également.

Du 10ème au 28ème jour du cycle menstruel – Huile d’onagre 1000 mg, 3 capsules par jour (à chaque repas, avec de la nourriture)

Par son action anti-inflammatoire, autant chez la Femme que chez l’Homme, l’huile d’onagre diminue la pression sanguine, favorise la fluidité du sang et diminue les risques de thrombose, diminue la synthèse du cholestérol, protège le foie & favorise aussi l’immunité.

Par son action hydratante, cette huile permet en quelque sorte de restaurer le film lipidique protecteur. L’action porte sur les enzymes qui interviennent dans l’intégration des acides gras essentiels dans la peau. Parallèlement, l’onagre permet de limiter les inflammations (eczéma, psoriasis, peau sèche, acné hormonal)

Les indiens Cherokee l’utilisent comme source de nourriture en mangeant les feuilles comme des légumes verts et en faisant bouillir la jeune racine.

L’onagre reste un allié, même après la ménopause, aidant à garder le cœur en bonne santé, à réduire l’inflammation et à soulager l’arthrite.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page