top of page

Suminagashi, la beauté de l'inconnu



Suminagashi embrasse pleinement les aspects imprévisibles de cette forme d'art spontanée. Cet art d'encre flottant", apparaissent dès 825 de notre ère et les premiers exemples connus se trouvent dans le Sanjuurokuninshuu (une collection de 36 poètes Waka ) créé au XIIe siècle à Kyoto . Cet art était populaire auprès de la cour royale japonaise, où l'on trempait des pages de papier encré dans l'eau afin de voir apparaître les formes organiques. Suminagashi s'est développé parallèlement au papier washi, qui est le papier couramment utilisé pour transférer l'encre.


Suminagashi est simplicité : Un bac peu profond rempli d’eau à température ambiante constitue votre toile. Les encres et les tensioactifs sont vos peintures. La plupart des meilleurs designs sont réalisés avec seulement deux couleurs afin de créer un contraste audacieux. Des spirales concentriques de couleur jaillissent des pointes de vos pinceaux lorsque vous les plongez en succession rapide. Votre seul mot à dire dans la conception est de savoir où vous trempez le pinceau et pendant combien de temps. Les spirales tournent et dansent sur la surface de l'eau, créant des motifs et des formes qui ne durent qu'un instant avant de se transformer en quelque chose de complètement différent. Ce n'est que lorsque vous déposez votre papier dans l'eau que l'instant est capturé.

Posts récents

Voir tout

Pèlerinage des 88 temples, Japon / Automne 2024

“Tout voyage, toute aventure se double d’une exploration intérieure. Il en est de ce que nous faisons et de ce que nous pensons comme de la courbe extérieure d’un vase : l’un modèle l’autre” – Marguer

Kommentare


bottom of page