top of page

Le rugissement de l’éveil


Le rugissement de l’éveil, par Bonnie Bainbridge Cohen

“Le feu est devenu un discours et est entré dans la bouche. Le vent est devenu souffle et est entré dans les narines. La vibration du ciel est devenue saine et est entrée dans les oreilles. Le soleil est devenu vue et est entré dans les yeux. Les plantes se sont touchées et sont entrées dans la peau. Les animaux sont devenus des mouvements et sont entrés dans les tendons. L’eau est devenue la mer et est entrée dans les cellules. La lune est devenue esprit et est entrée dans le cœur. La terre est devenue du sang et est entrée dans les pieds. L’air est devenu du liquide céphalorachidien et est entré dans les mains. Les ténèbres devinrent le sommeil et pénétrèrent dans les endroits cachés. La lumière est devenue conscience et est entrée partout. Les étoiles se sont auto-déposées et sont entrées au centre du périnée. La vie est devenue l’inspiration et est entrée dans le nombril. La mort est devenue l’expiration et est entrée dans la couronne de la tête. L’espace est devenu amour et est entré dans notre essence. Le temps a commencé à pulser et a créé des cycles d’être.

Inspiré par les éléments suivants : Aitareya Upanisad : «Le feu est devenu un discours et est entré dans la bouche. Le vent est devenu souffle et est entré dans les narines. Le soleil est devenu vue et est entré dans les yeux. Les quartiers du ciel sont devenus auditifs et sont entrés dans les oreilles. Les plantes et les arbres sont devenus des poils et sont entrés dans la peau. La lune est devenue esprit et est entrée dans le cœur. La mort est devenue le souffle expiré et est entrée dans le nombril. Les eaux sont devenues du sperme et sont entrées dans le membre viril. »

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page